Au hasard la chance

Ti-Lou apprend le décès de son médecin, seul homme qui se mettait la tête dans son entre-jambe pour une autre raison que le divertissement. Cette mort chambranle Ti-Lou au point où elle décide de quitter sa suite royale au célèbre Château Laurier. Laissant derrière elle ses belles robes, ses savons au gardénia et ses chocolats Cherry Delights, elle n’emporte avec elle que le contenu de ses coffrets de sûreté. À cinquante ans passés, Louise Wilson décide de prendre sa retraite du métier de guidoune et, pour la première fois depuis des années, elle traverse la rue Rideau à pied pour se rendre à la gare et prendre un train en direction de Montréal.

Les cinq chapitres suivants présentent cinq destins en parallèle pour Ti-Lou, selon ses choix. Explorant la synchronicité des événements et les hasards possibles, Michel Tremblay offre un hommage à ce personnage à la fois flamboyant et attendrissant. Confrontée à sa nouvelle existence, Ti-Lou vivra des aventures qui mettront en scène sa peur de l’inconnu et de la solitude. Comme quoi, dans la vie, tout est question de hasard.

Pour moi, c’est certainement le dernier destin qui offre le plus intéressant à cette prostituée de luxe qu’on a tant aimée au fil des romans composants l’œuvre de Tremblay. Une fin sucrée et douce comme des Cherry Delights qu’on a si envie de manger quand il est question de Ti-Lou!

Pssst, pour le roman de l’an prochain, c’est au destin de la duchesse de Langeais que s’attaque l’auteur. On a hâte!

Cliquez ici pour achetez Au hasard la chance en ligne

Exit mobile version