Quelques braises et du vent

Quelques braises et du vent - Serge BruneauMarc et Marie sont jumeaux. Il a été gravement blessé dans un accident de moto et ne peut plus travailler. Elle écrit des romans, travaille comme serveuse et rêve d’un monde meilleur à grands coups de manifestations contre l’entreprise qui a installé un barrage sur la rivière du village. Leur frère Karl est gay, drogué, en mauvaise santé, le cœur chambranlant. Victor, c’est leur père, saoul le trois quart de sa vie pour oublier on ne sait trop quoi. Seul Marc rend encore visite à cet éclopé de la vie, il paie son compte au bar, ajoute des bouteilles sur toutes les tables lors de ses passages dans cette taverne où tout le monde le connaît.

«Cette fameuse herbe plus verte dans le jardin du voisin aveuglait souvent les autres au point de les empêcher de voir le chiendent dans le mien.»

J’aurais voulu aimer ce livre qui se lit rapidement, malgré les phrases boîteuses, les doubles négations absentes au point de déranger la lecture, les personnages un peu trop campés dans le cliché. J’aurais voulu que la relation puissante entre Marc et Marie soit davantage développée, que Karl soit plus présent, j’aurais voulu comprendre l’alcoolisme du père, l’acharnement de Marc à vouloir garder contact avec ce géniteur que les deux autres ont décidé d’oublier.

Avec une autre finale au roman, j’aurai probablement laissé passer les relâchements d’écriture, j’aurais pardonné le manque de profondeur. Mais, malheureusement, une fois la dernière page tournée, les braises se laissent éteindre par le vent.

Cliquez ici pour acheter Quelques braises et du vent en ligne

Vous aimerez aussi