Les derniers jours de Smokey Nelson

Les derniers jours de Smokey Nelson - Catherine MavrikakisDans ce roman à voix multiples, Catherine Mavrikakis exploite encore les thèmes de la mort, du destin maudit, de la récurrence des malheurs, le tout dans une humanité troublante de réalité.

Elle nous raconte, dans Les derniers jours de Smokey Nelson, le destin de trois personnages autour de l’assassin d’une famille qui vit ses derniers jours dans le pénitencier de Charlestown avant de subir la peine de mort.

Il y a d’abord Sydney Blanchard, noir né le jour de la mort de Jimi Hendrix, il se croit sous une bonne étoile, mais sa vie fut une suite d’événements inintéressants ponctués d’un séjour en prison pour des meurtres dont il n’était pas l’auteur. Tout au long du roman, il voyage avec sa chienne pour rentrer à la Nouvelle-Orléans, revoir son coin de pays et renouer avec son destin après l’Ouragan Katrina alors que Nelson sera bientôt tué.

Vient ensuite Pearl Watanabe, la femme qui a fait l’horrible découverte des corps des deux adultes et deux enfants massacrés par Nelson dans une chambre de l’hôtel où elle travaillait. Elle a dû témoigner contre Nelson alors qu’elle venait flirter avec ce jeune homme séduisant, ce meurtrier qui semblait s’intéresser à elle, avec qui elle a fumé des cigarettes. Pearl avait quitté le pays, mais elle est maintenant de retour pour rendre visite à sa fille, tout juste au moment où Nelson sera mis à mort.

Ensuite, il y a Ray Ryan, le papa de la mère de la famille qui a été tuée. Inconsolable de la perte de sa fille, il se prépare à assister à l’exécution du meurtrier de sa fille, son gendre et ses deux petits enfants. Et Dieu dans sa toute puissance lui tient compagnie, Il ne l’a pas abandonné de toutes ces années.

Finalement, il y a Smokey Nelson qui vit ses derniers jours au pénitencier de Charlestown, ses adieux, son dernier repas, sa dernière minute de vie.

Si les sujets de Mavrikakis ont toujours un petit quelque chose de triste, l’écriture de cette auteure a du moins l’avantage d’être captivante et de nous faire vivre des émotions intenses. Émouvante, cette auteure dépeint une humanité terrible. Pas parce qu’elle l’exagère, mais bien parce qu’elle met en scène le pire de l’Homme, de la réalité dans laquelle nous vivons. Tous.

Si la fin de ce roman m’a laissée perplexe, je ne peux que vous encourager à tenter l’expérience Mavrikakis, on n’en sort pas indemne.

Cliquez ici pour acheter Les derniers jours de Smokey Nelson en ligne

Vous aimerez aussi