Le vent en parle encore

Le vent en parle encore - Michel JeanL’auteur relate l’histoire des pensionnats autochtones qui ont existé ici, au Canada, dès la fin du XIXe siècle. À l’époque, le gouvernement avait décidé d’assimiler les « sauvages ». Pour ce faire, des pensionnats ont été construits dans tout le pays dont Fort George à Pakuashipi, minuscule territoire (3,89 km carrés) situé à 550 km au nord-est de Sept-Îles. Bref, à l’autre bout du monde.

Enlevés à leurs parents, de nombreux jeunes indiens de 6 à 16 ans y subissent des sévices corporels de la part des autorités ecclésiastiques en charge de leur nouvelle éducation. On leur coupe les cheveux, on les lave, on leur donne un uniforme et un numéro qui remplace leur nom et, pire que tout, on leur interdit de parler l’innu, la langue qu’ils ont apprise dès leur naissance. Tout pour détruire leur identité.

Loin d’être seulement un récit sur ce pan désastreux de notre passé, Le vent en parle encore nous présente une histoire où l’amitié et l’amour occupent une place importante. Marie, Virginie et Thomas, tous âgés de 14 ans, sont du premier voyage d’autochtones vers Pakuashipi. Si les deux jeunes filles sont déjà les meilleures amies du monde, elles connaissent peu le jeune Thomas, qui deviendra un rempart pour Virginie. Ils vivront ensemble la plus douce des histoires d’amour, le vrai, celui qui protège de tout.

Le roman de Michel Jean débute 77 ans plus tard avec Audrey Duval, une jeune avocate de Montréal qui cherche à rendre justice aux autochtones victimes des abus de l’Église. Déterminée, la jeune femme se déplacera même jusqu’au petit village pour tenter d’éclaircir la mystérieuse disparition de Marie, Virginie et Thomas après une seule année passée à Fort George.

Ce roman est parfois difficile à lire puisqu’il nous révèle la dure réalité de milliers d’enfants de l’époque, réalité qu’on aimerait autre. Mais la tendresse qui émane des trois attachants personnages principaux nous laisse croire que, malgré tout, l’amour et l’amitié ont surpassé la violence.

Un livre émouvant de la part de Michel Jean dont la plume se bonifie avec le temps.

Cliquez ici pour acheter Le vent en parle encore en ligne

Vous aimerez aussi