À toi

À toi - Kim ThuyDéception est le premier mot qui me vienne en tête après avoir lu le second livre de Kim Thúy, l’auteure adulée du magnifique Ru. J’aurais tellement voulu aimer À toi… Pas que ce soit complètement mauvais, non, mais ce n’est pas tout à fait ça, enfin, pas pour moi.

La plume de Kim est magnifique et se marie agréablement à celle de Pascal que j’ai appris à apprécier au fil des pages. Mais voilà, au-delà des qualités de style présentes dans À toi, je ne me suis jamais sentie concernée par le récit. J’avais l’étrange impression d’être voyeuse d’une relation dont on ne voulait pas que je fasse partie. Un peu comme si je lisais le journal intime de ma meilleure amie en cachette…

Je comprends cette sensation de «tomber en amitié» avec quelqu’un, cette envie de parler toute la nuit, d’écrire tous les jours des choses importantes ou simplement la banalité du quotidien, question de partager la vie de l’autre à distance. Ce que je ne comprends pas, c’est le désir de publier ces échanges de courriels peu intéressants pour le lecteur, qui, lui, ne peut comprendre l’importance des mots qu’il lit pour ceux qui les ont écrits.

Pour me réconcilier avec les auteurs, je relirai Ru et j’ai déjà ajouté L’invisible de Pascal Janovjak à ma liste de lecture à venir, parce que la valse des mots de ces deux poètes m’a souvent fait frissonner de bonheur.

Cliquez ici pour acheter À toi en ligne

Vous aimerez aussi