Territoires inconnus

Territoires inconnus - Patrice GodinIl y a à peine quelques minutes que j’ai terminé la lecture de ce récit et me voilà aux prises avec une furieuse envie de sortir courir. Là. Maintenant. Tout de suite.

L’acteur Patrice Godin nous offre un récit peuplé de phrases courtes, rythmé comme la cadence d’une course. Il est inspirant, humble et terriblement vrai!

Il ne s’entraîne pas pour des 5 km, non, lui, ce qui l’intéresse, ce sont les ultras longues distances. Les 100 miles, dans les montagnes de préférence. Au premier abord, on a tendance à penser que c’est fou, débile et malsain de courir autant. Pourtant, il en parle avec sagesse, comme si c’était une marche de trente minutes d’après souper. Il n’est pas un gourou, il ne fait pas partie de l’élite, simplement, il aime courir et se dépasser physiquement, mentalement.

Dans Territoires inconnus, l’acteur québécois se confie comme il ne l’a jamais fait auparavant. À travers les récits de ces expériences de course à pied, il aborde la souffrance, la solitude que l’humain peut ressentir, mais également l’esprit du coureur, celui qui nous pousse à ralentir pour aider un inconnu en difficulté lors d’une montée, à courir côte à côte pour s’encourager, à être présent, ici et maintenant.

Je suis une coureuse. Après 5 ans, c’est indéniable. Chaque fois que je sors courir le matin, je me demande pourquoi je fais ça. Je pense que c’est un peu ce que tous les coureurs se disent chaque jour. Mais, indépendamment de la température extérieure, les coureurs enfilent leurs souliers et s’élancent. C’est ça que Patrice explique, cette passion impossible à définir, cette force de caractère qui nous pousse à nous dépasser coûte que coûte. Pas à arriver premier, non, mais à aller au-delà de nos limites personnelles à fracasser nos propres records, à se répéter mentalement «T’as pas mal, Rocky, t’as pas mal!».

Ce que j’aime de Patrice c’est sa sincérité, son authenticité. Sa plume est franchement agréable et j’adopte, dès maintenant son chapitre 5 comme mantra pour mes prochaines courses!

«Quand tu as mal, respire où tu as mal. Quand tu as peur,
respire où tu as peur. Sois calme et féroce à la fois,
ne laisse pas ta détermination s’effriter sous les mauvais
coups de vent, sous les mauvais coups du sort,
porte-la plutôt à bout de bras, fais-en ton flambeau,
un étendard, fais-en ta lumière.»

Extrait

Vous ne courrez pas? Aucune importance, ce récit inspirant s’applique à toutes les sphères de la vie, pas seulement à la performance physique puisque la course, c’est avant tout une question de forces mentales.

À lire pour apprendre à mieux courir, mais surtout, à mieux vivre!

Cliquez ici pour acheter Territoires inconnus en ligne

 

Vous aimerez aussi