Stadorama : 25 points de vue sur le Stade olympique

Stadorama - Catherine MathysCatherine Mathys est née en 1976, année des Jeux Olympiques qui a vue naître le Stade de Montréal dans toute sa splendeur. Dire que Catherine est passionnée par ce monument est un euphémisme, elle l’aime tellement qu’elle a voulu lui rendre hommage pour leurs 40 années d’existence communes alors elle a créé Stadorama.

Dans ce livre magnifique, vous retrouverez les textes de 24 personnalités québécoises allant de Serge Bouchard à Lise Bissonnette en passant par Simon Boulerice, Michel Rabagliati et Catherine Mavrikakis. Ces textes sont tous de genres différents (nouvelle littéraire, récit, chronique, poésie et même bande dessinée) et abordent des thématiques comme l’amour, la haine, la joie, la tristesse, l’admiration, le désir. Les écrits sont plus touchants les uns que les autres et, à la lecture de ceux de Catherine Mathys, on ne peut rester de glace devant son intarissable éloge du célèbre édifice.

Comble du bonheur, l’auteure a réussi à convaincre Roger Taillibert de lui permettre de reproduire plusieurs croquis d’origine du Stade ainsi que des photos d’archives de cette construction emblématique de Montréal. Il s’agit là de document que nous n’aurions pas eu la chance de voir sans Stadorama et qui sont franchement intéressants. Des récits d’amour et de haine pour un édifice qui ne laisse personne indifférent.

J’avoue éprouver moi-même un attachement envers le Stade olympique de Montréal. Du moment où je suis arrivée dans la « grande ville » en 2003 jusqu’à l’été 2015, j’ai habité tout près du Parc olympique. Toutes ces années, j’ai fait du vélo, marché, couru, tout près de cette imposante structure. J’ai même eu la chance de chanter le Carmina Burana avec 1500 choristes et l’OSM sous la direction de Kent Nagano sur l’esplanade du Stade en 2014, un moment mémorable.

Depuis que je suis déménagée sur la Rive-Sud, c’est par le chemin de Chambly que j’aperçois le plus souvent la tour de Montréal. Chaque fois, je me dis qu’il est vraiment beau notre Stade olympique. Avec toutes ses qualités et tous ses défauts. Tant et si bien que je comprends vraiment l’histoire d’amour que Mathys entretient avec son phare qui est aussi le mien.

Pour acheter Stadorama en ligne, cliquez ici!

 

Vous aimerez aussi