Les chemins de ma liberté

Les chemins de ma liberté - Nathalie SimardLorsque j’étais adolescente, je lisais de nombreux livres témoignage : Des fleurs sur la neige, Moi, Christiane F, L’herbe bleue, L’alliance de la brebis… Puis j’ai complètement arrêté parce que je n’en pouvais plus de lire les histoires d’horreur que certaines personnes avaient vécues.

Pourquoi avoir choisi de lire le livre de Nathalie Simard alors? Parce que j’ai grandi dans les années 80, que je chantais La danse des canards à tue-tête en me remuant le popotin; parce que lorsque j’étais dans le pétrin, j’avais envie d’appuyer sur ma montre et de lancer un «S.O.S. GBS, S.O.S. GBS» comme dans Le Village de Nathalie; parce que je connais par cœur les chansons des génériques de Goldorak, Maya l’abeille, Tao, Tao, La Guerre des tuques et J’ai rencontré le Père Noël qu’interprétait Nathalie; parce que lorsque nous revenions de l’épicerie en famille le jeudi soir, ma sœur et moi demandions à nos parents d’éteindre la radio pour entonner un Tourne la page à plein poumon; parce que je dois être la seule qui se souvienne de l’émission spéciale Noël d’antan dans laquelle Nathalie Simard aidait une grand-maman à revivre le Noël de sa jeunesse à l’aide de Fernand Gignac. J’aurais tellement voulu avoir le gros chandail en tricot qu’elle portait quand elle écrivait dans son journal, étendue sur son lit. Bref, parce que j’ai l’impression que je suis un peu devenue la femme que je suis grâce à Nathalie Simard.

Dans Les chemins de ma liberté, Nathalie nous raconte les épreuves qu’elle a vécues après sa fulgurante carrière de chanteuse. Chaque fois qu’elle nous apprend un nouveau revers qu’elle a connu, on se dit que ce n’est pas possible, qu’un jour les malheurs s’arrêtent… Elle l’avoue elle-même, elle a été naïve à de nombreuses reprises dans sa vie. Mais comment aurait-il pu en être autrement pour cette femme qui a été prise en charge à l’âge de 9 ans, a été propulsée dans la sphère médiatique, abusée par son gérant pendant de nombreuses années? Elle n’avait pas les outils que les gens dit «normaux» acquièrent au cours de leur vie. C’était une femme blessée, meurtrie et au cœur si grand qu’elle n’avait pas conscience de la présence de personnes toxiques dans son entourage.

Je n’avais pas suivi tous les déboires de la chanteuse au fil des années. Simplement parce que je ne suis pas intéressée aux potins, parce que je sais bien que tout n’est pas noir ou blanc et que les zones grises ne sont pas celles qui se retrouvent en une des médias. Dans Les chemins de ma liberté, j’ai appris à mieux connaître une femme positive, je me demande encore comment elle a pu endurer tout ça. Après chaque embûche, elle s’est retroussé les manches et a mis en branle d’autres projets. Bien sûr, certains nous semblent maintenant voués à l’échec dès le départ, mais elle y croyait tout de même de tout son cœur, elle avait espoir qu’enfin, les choses allaient s’arranger.

«Je veux, par ce livre, que toutes les personnes qui traversent des moments difficiles, sachent qu’il y a de la lumière au bout du tunnel.»

– Nathalie Simard

Si on détecte plusieurs maladresses d’écriture dans ce livre, il n’en reste pas moins qu’on sent la personnalité de l’artiste. On a l’impression que les faits n’ont pas été embellis pour la publication, un peu comme si une amie nous confiait ce qu’elle a vécu avec une transparence sans bornes. Pour moi, c’est un peu ce qu’elle est d’ailleurs, une amie qui a été présente toute mon enfance et toute mon adolescence.

À lire pour découvrir une femme qui a su traverser des épreuves hors du commun et qui, malgré tout, garde toujours son positivisme et son si beau sourire.

Cliquez ici pour acheter Les chemins de ma liberté en ligne

 

Vous aimerez aussi