Michelle Blanc, Un genre à part

Michelle Blanc - Un genre à part - Jacques LanctôtLe passage de Michel Leblanc à Michelle Blanc, le récit d’une transsexuelle, mais aussi grande histoire d’amour et de compréhension!

Pourquoi publier une bio?
«Ce qui m’a aidé, c’est de voir que d’autres avaient réussi à passer au travers! J’ai voulu rendre la pareille». Voilà pourquoi Michelle Blanc a accepté de publier sa biographie : Un genre à part aux Éditions Libre Expression. La femme, née dans un corps d’homme, souffrait de dysphorie d’identité de genre. En gros, et simplement, c’est que Michelle est née dans un corps d’homme, mais se sent femme dans sa tête.

Au Québec, et ce depuis juin 2009, le gouvernement défraye les coûts des opérations nécessaires pour changer de sexe, mais pour ce faire, on doit produire deux rapports psychologiques qui arrivent aux mêmes conclusions : que la transformation est nécessaire pour le bien-être physique de la personne atteinte de ce trouble. Chirurgie faciale, implants mammaires, vaginoplastie, épilations, hormones, rencontres psychologiques, bref, rien de bien agréable en soit, mais ô combien libérateur pour la personne affectée. Ce sont toutes ces étapes de transformation que nous raconte Michelle dans Un genre à part. Elle nous confie aussi les amitiés qu’elle a perdues, les membres de sa famille qui ont coupé tous contacts… mais également celles et ceux qui sont restés, qui l’ont appuyée dans ce long processus, qui ont continué à l’aimer envers et contre tout.

«Car, et il le répète sans cesse, il aurait préféré naître homme dans un
corps d’homme ou femme dans un corps de femme, mais surtout ne pas être
assis entre deux chaises, sans être totalement ni l’un ni l’autre,
une épreuve beaucoup trop souffrante»

Une relation d’amour sincère
Bibitte Électrique, c’est la conjointe de Michelle, celle qui était là avant, au temps de Michel, pendant et qui est encore là après. Son identité est protégée et on comprend pourquoi, on respecte cette décision même si on est curieux parce que, dans le fond, qui elle est n’est pas vraiment important.

«J’aurais le goût que tout le monde la connaisse, ma déesse»

Pour l’avoir croisée, je peux vous affirmer que Michelle a une magnifique blonde, sa déesse. Je ne lui ai pas parlé, ce n’était pas le moment, l’endroit, je n’avais pas le droit de l’interroger et pas nécessairement l’envie de briser son vœu de silence. Je peux vous dire qu’en quelques secondes à peine, cette femme admirable m’a semblé d’une humanité sans borne, d’une douce sensibilité et d’un attachement infini envers Michelle.

Si les épreuves renforcent les couples, celle qui a été vécue par Michelle et Bibitte en font certainement un couple indestructible. «Les sacrifices de Bibitte ont augmenté mon amour pour elle. Je me suis posée la question, si j’avais été à sa place, est-ce que j’aurais fait autant? Si les rôles avaient été inversés, est-ce que j’aurais eu sa patience et son ouverture? Et, je ne suis pas sûre… je lui en serai tout le temps reconnaissante» mentionne Michelle les yeux brillants d’amour pour celle qui partage sa vie depuis plus de 18 ans maintenant.

Une femme à part entière
Au-delà de la transsexuelle, Michelle Blanc est une femme à part entière. Loin de moi l’idée de parler de toutes les controverses entourant le personnage public qu’elle est devenue au fil du temps. Pour moi, Michelle Blanc est, et demeure, une personnalité forte malgré la tourmente émotive qu’elle a vécue. Une femme fière, intègre, avec une voix plutôt masculine et des mains si immenses que son changement de sexe demeure apparent, mais franchement, c’est sans importance.

Dès les premiers chapitres, vous serez happés par la vie de Michel/Michelle, par les malheurs qu’il a vécus, les épreuves qu’elle a affrontées. C’est surtout cet amour, plus fort que tout que j’ai retenu dans la bio magnifiquement rendue par Jacques Lanctôt qui va au-delà du voyeurisme, au-delà du personnage public. L’auteur nous livre ici un récit oui, de transsexualisme puisque c’est de ça dont il s’agit, mais également une histoire touchante d’humanité et de douceur.

Cliquez ici pour acheter Michelle Blanc, un genre à part en ligne

Vous aimerez aussi